« Some days are diamonds, some days are stones… »

Some days are diamonds some days are stones
Sometimes the hard times won’t leave me alone
Sometimes a cold wind blows a chill in my bones
Some days are diamonds some days are stones.

J’aime bien regarder en arrière dernièrement…
En fait, j’ai un truc spécial avec le temps, c’est comme quand on regarde une série. Au début l’intrigue se dévoile petit à petit, on est loin de tout savoir, on ne connait pas bien tous les personnages… et souvent les enjeux sont très différents par la suite au fil des épisodes. Le temps passe, les personnages évoluent les intrigues changent du tout au tout, et un truc qui nous paraissait énorme et insurmontable au début, semble si insignifiant quand on connait la suite.
Les méchants deviennent parfois gentils, et inversement, en gros les choses changent et évoluent. Parfois on a envie de revoir le début de la série en sachant tout ça, en connaissant la suite, une sorte de voyage dans le temps, en ce disant « Je sais vers où ça va » et c’est d’ailleurs souvent ce qu’on fait quand on reprend une série qu’on a aimé du début.

Le temps. Les minutes, les heures, les jours, puis les mois et les années s’égrènent… Elles tombent grain par grain. Mais certains graines se plantent et donnent de petites pousses, elles ne sont pas perdues ;)

La vie c’est exactement la même chose et le même déroulement… On vit le présent sans savoir du tout ce que nous réserve l’avenir ni comment les choses vont évoluer.
Comment sera ma vie ? Comment vont évoluer mes relations avec les gens ? Comment ça va se passer ? Quels conséquences auront mes choix ? Vais-je être heureuse ? Malheureuse ?
On ne sait pas, on n’en sait rien. C’est comme ça, c’est la vie, c’est le temps qui s’égrène et c’est aussi bien de ne pas savoir et d’avancer quand même. C’est la règle du jeu.

Alors voila… Comme on aime parfois revenir aux premières saisons de certaines séries, j’aime me plonger dans le passé, pas forcément par nostalgie car ce n’était pas toujours « mieux avant », c’était différent.

Je regarde le vielles photos, je regarde les articles de ce blog et : je sais… Je sais comment je me sentais à l’époque, ce que je traversais, ce que je ressentais à ce moment précis et, surtout, je sais si j’étais bien ou malheureuse, je sais.
Et je sais aussi ce qui arrive après, je me souviens des périodes que je vais ensuite traverser, je connais les changements. En fait, quand on regarde en arrière et qu’on choisi un instant précis, on se souvient du futur qu’on va avoir après. C’est bizarre à dire comme ça, mais c’est pourtant clair : on se souvient de l’avenir.

J’ai l’impression d’avoir un super pouvoir, de remonter le temps, et d’avoir le recul… Le fait de savoir, le fait d’être plus loin, permet de tout comprendre et de tout remettre à sa place. J’aimerais aller dire à la « moi » du passé : « Ca va aller… Il va se passer d’autres choses et tout ça sera loin derrière toi dans quelques temps… la vie ce n’est pas ça ». On aimerait tous faire ça je pense.
Mais on ne peut pas, et c’est probablement mieux comme ça. Alors, on pense au présent, et on se dit que c’est probablement la même chose… Que le futur est différent, mais qu’il ne faut pas en avoir peur. Pas trop…

Le présent n’est que notre futur passé finalement (haha l’embrouille). Je veux dire par là, qu’on remet les choses en perspective. Dans le futur, je regarderai en arrière, je regarderai où j’en suis maintenant, et je saurai tout ce qui m’attend et tout ce qu’il va se passer.
Mais aujourd’hui, je ne sais rien et j’avance. C’est comme ça. On en est tous là… Non ?

* * *

Le titre de cet article vient de la chanson de John Denver – Some Days Are Diamonds chanson présente dans l’OST du film Logan Lucky et qui date de 1981 mais que j’ai découvert hier ! J’aime beaucoup cette chanson pop-folk des années 80…

A écouter ici (on peut se passer de l’image par contre, qui fait un peu peur ^^)

Some days are diamonds some days are stones
Sometimes the hard times won’t leave me alone
Sometimes a cold wind blows a chill in my bones
Some days are diamonds some days are stones.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « « Some days are diamonds, some days are stones… » »

  1. En effet,une fois mis de coté la coupe de cheveux retro,la monture de lunettes a l’ancienne et les sapes digne d’un vieux film avec pierrre richard des 70′,on peut tous s’identifier a ces mots…
    Que ce serait-il passé a tel moment de ma vie si j’avais fait ce choix,plutot que celui-ci?
    J’aurais été plus heureux,plus épanoui que je ne le suis aujourd’hui?
    J’avoue me poser souvent moi aussi ce genre de questions,surtout quand l’humeur est « moyenne »mais comme tu le dis,il faut tout de meme avancer,composer avec les regrets qui jalonnent le passé,essayer de gerer le present pour le mieux…
    Chose super essentielle:savourer les bons moments!!

    Nota: la photo ou tu es de profil avec ton bonnet et le soleil couchant est juste magnifique…

  2. @John – Sans même parler de regrets ou de choix différents… C’est sûr qu’on se pose toujours ce genre de questions, mais là c’est juste se replonger à une époque en sachant ce qui arrive après (alors qu’à ce moment là on en a aucune idée)…Enfin bon c’est juste un sentiment c’est pas forcément explicable ^^.

    Hehe elle est pas mal cette photo oui, elle est assez représentative de toute une époque pour moi…Lointaine ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *